Agent de sécurité

Contrairement aux idées reçues, le métier d’agent de sécurité nécessite une formation minimale, couplée à des formations professionnelles complémentaires pour la spécialisation. La plupart des sociétés de gardiennage recrutent du personnel possédant le diplôme SSIAP (anciennement ERP1 ou IGH1) minimum.

La formation initiale

Différents niveaux d’études sont possibles pour exercer le métier d’agent de sécurité :

  • Les CAP, ou autres MC ou BEP représentent les diplômes de base
  • De bac + 3 à bac + 5, l’agent de sécurité occupe directement un poste d’encadrement (DUT hygiène, sécurité et environnement ou Licence pro sécurité des biens et des personnes).

Les formations complémentaires

Viennent ensuite s’ajouter des qualifications professionnelles (agent de sécurité incendie certifié, opérateur certifié en télé sécurité, conducteur de chien de défense certifié…) reconnues par la convention collective nationale. Mais aussi des formations spécifiques comme sauveteur secouriste du travail et des formations aux premiers secours.

À noter que pour exercer le métier d’agent de sécurité, il faut être majeur, avoir un casier judiciaire vierge et être en possession d’une carte professionnelle obligatoire à partir du 31 mars 2009 (délivrée par le préfet et valable 5 ans).

Méthode de recrutement

Ce secteur d’activité, plus que tout autre, nécessite une politique de recrutement très rigoureuse, puisque les impératifs des missions d’un agent de sécurité ne permettent aucun écart. De ce fait, le recrutement est très ciblé puisque les agents de sécurité sont issus :

  • Des écoles de formation prévues à cet effet (CAP agent de prévention et de sécurité, MC sûreté des espaces ouverts au public ou encore brevet professionnel agent technique de prévention et de sécurité)
  • Des organismes de reconversion pour la Gendarmerie ou la Marine Nationale.